Le Blitz Racing Team sur le Moto Tour 2004 :

"Si t'essaiLLes pas, tu peux pas savoir !"

Kruel est déjà en position de combatAu départ, c'est une boutade, puis viennent les temps de la moquerie : "Tu vas-y arriver avec ton truc qui pisse de l'huile là ?". Et là, testostérone oblige, ça devient un défi !
les Rhinoriders sont un peu ce que sont les Sex Pistols à la musique classique, Monty Python au Festival de Cannes, ou le Gros Dégueulasse de Reiser à l'Académie Française, mais s'il s'agit de relever le défi de se mesurer à la moto d'élevage, on peut compter sur eux.

Parce que c'était pas gagné : s'aligner au départ du Moto Tour 2004 sur une moto récupérée au fond d'une marre dans le Gâtinais : une Triumph de 1958, moto qui, était LA Grand Tourisme ;de conception simple, rapide, et terriblement agile... pour son époque. C'est une moto qu'on a vu partout, en tant que machine de course sur circuit (elle est l'ancêtre de la Bonneville), side car cross, ISDT, course de désert, dragster, on l'a même vu sauter des barbelés dans les mains de Steve Mac Quenn...


Et si on poussait le vice un peu plus loin, on dirait que c'est elle qui a rendu célèbre Marlon Brando dans une film culte pour toute une génération de motards.

 

Le Blitz Racing Team sur le Moto Tour 2004 :

 

Etape par étape

Etape 1

C'est presque une surprise pour les parigots de voir se pointer le major Kruel sur le circuit Carole. En effet, nombreux (et même parmi les Rhinos) n'auraient pas parié un kopec sur la fiabilité légendaire du twin anglais. Mais il était bien là, chevauché par un Kruel en pleine forme, quoique légèrement stressé par le bruit de fête foraine environante, il est viendre, a fait ses tours de circuit sous les hourras des curieux devenus subitement fervents supporters.

et puis et reparti finir l'étape à Reims en terminant honorablement (118/130) dans sa catégorie, pour l'intégralité des résultats, (voir la page résultats). Une fois la moto mise (tôt) au parc fermé, les équipes concurrentes ont découvert la force et les charmes du team : le désormais fameux carré VIP et sa convivialité, le Château Boxon y a fait sa première apparition en compétition, mais éclipsé par un autre Morgon : le Norton !

 

Etapes 2 et 3

Constatant que la moto tire trop long et qu'il n'est pas possible de changer le pignon de sortie de boîte, le team a dû recourir à des moyens non homologués pour conserver sa place. L'essentiel n'est-il pas le résultat ?

La spéciale de nuit à Thonon a malheureusement mis en lumière la difficulté d'y voir clair malgé le raffinement technique de la solution mise ne place par Alaouah et Yoyo : un phare additionnel alimenté par une batterie placée sur le réservoir ! 32 minutes pour faire 2 kms...

 

Etapes 4 et 5

Le déroulement des étapes serait presque morne, l'ami Kruel progressant au rythme des abandons des autres concurrents. Heureusement qu'il reste le plaisir de souffrir sur une moto de cinema ("The wild one", remember ?) et de retrouver le représentant local du Triton Club de France à l'étape dépité de ne pas avoir à mécaniquer avec le team.

 

Etapes 6 et 7

Kruel

La jonction avec les bitumeurs du sud est établie ! De superbes spéciales, un temps magnifique, 60 potes à la soirée d'arrivée. Fatigué, mais repu, le trio des excités du team Motorhino remonte dans leur Bouseland chéri.

 

 
 
 


Non au motard d'élevage
Abonnement

Désabonnement



  Mes commandes
  Mon panier

Sécurité passive
Tee Shirts
Strings
Femme
Homme
Librairie
CD Audio
Gallery Mot'art

 

  Conditions de vente
  Modes de paiement
  Frais d'expédition

Chercher sur le web :
Le turbo diesel de recherche

Contact : overmaars@gmail.com - Motorhino -
Le site Motorhino est motorisé par Rentashop
News Rhino Blitz Racing Team Le Forum Kanal Historique Liens Contact